dans l'oeil et dans un bruit.

vendredi 28 septembre 2007

La tête en fusible claqué

MO224

J'aurais bientôt ce manteau

La tête en fusible claqué, j’ai verrouillé la porte. Dans la rue j’aurais crié à tout rompre les mots de lassitude, si l’on ne m’avait toisé de ce regard qui laisse à penser que ma peine avait le poids d’une bille de cartouche d’encre. Le ciel me postillonne dessus, sans s’essuyer la bouche. Je marche dans une flaque d’eau et de gasoil stagnant. Le bas de mon pantalon humide doit dégager des relents de serviette mouillée. Personne ne s’en rendra compte. Les gens qui se jettent à vos chevilles dans le tramway pour vos baiser les pieds ont disparus depuis le 16 avril 1996. Ligne B. Université Gières. Je cours, tente de me faufiler et manque me faire arracher l’épaule par la porte sans pitié. Un portable transformé en chaîne hi fi portative crache dans les transports en commun un rap incongru. Je suis pour la distribution intempestive d’écouteurs dans la ligne B. Université Gières. A cela ajoutons une mamie qui sent l’urine, deux lycéens parlant physique et un jeune homme propre sur lui. Victor Hugo. Une poussette. Dubedout, tu es mon homme. Le flot entrant pousse le flot sortant. J’ai marché sur ton pied. C’était fait exprès.

Posté par Lili_Janice à 09:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]


vendredi 14 septembre 2007

Poupon la Peste

Carte

J'ai l'avenir qui me questionne de l'intérieur en ce moment. Que va m'offrir cette année qui commence? Comment vais-je faire face à tous ces changements? Suis-je forte? Suis-je sur la bonne voie? J'ai posé sur le bord de la vie mes pieds en hibou, et je me penche en avant, prête ou non à me lancer en avant. Je sais de toute façon que je suis enlacée par un câble de sureté. Il me tiendra si je bascule trop dangereusement. Je peux avoir confiance. Je laisse la vie venir. Mon cauchemar est parti pour l'Angleterre. Les rues de Grenoble ne me font plus peur. Mais au delà de l'absence de peur, il faut faire naitre en moi la présence d'esprit de croire en mes capacités. Il paraitrait que j'en ai quelques unes. Extraction, Exploitation, Valorisation.

Posté par Lili_Janice à 12:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 7 septembre 2007

Le dormeur du Val

oiseaux_001
Jessica a dessiné des oiseaux pour qu'on me les tatou dans la peau


Je sens que je tombe malade. J'ai le nez qui me le dit. Je n'en ai pas envie. J'ai froid et je suis fatiguée. J'ai peur que l'hiver arrive.Je veux me glisser avec toi dans ma couette qui sort du lavomatic orange. J'ai un peu peur de l'appartement au deux chats. J'ai un peu peur que l'appartement sans chat mais à poules passe de façon radicale de résidence principale à résidence secondaire. J'ai peur de mon travail. J'en ai assez que l'on me prenne pour une incapable. Je n'ai pas de bac plus 5 en serveuse de salon de thé, mais je pense que je suis plutôt dégourdie comme fille. Je ne le pensais plus ce matin. Il a fallu un chinois. J'aurais voulu aussi avoir la deuxième option.
Le propriétaire de l'appartement a refusé le devis. Il va falloir le refaire. Il va falloir peindre, mais quand?

Posté par Lili_Janice à 20:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 3 septembre 2007

Le retour

kitschen_thumb1jIl est fou comme tout peu changer du tout au tout en si peu de temps. Le temps d'ouvrir la porte. De s'assoir. De parler. De crier. De menacer. D'écouter. De comprendre. De faire confiance. Tout est revenu à sa place. Mon coeur a repris un a un ses morceaux de poussière pour se remettre à neuf. Je m'en voulais d'avoir été si loin. Je m'en voulais d'avoir cru tant de mensonges. Je m'en voulais d'avoir douté. Voir l'autre comme si c'était la première fois. Me revoir moi même de nouveau, enfin, après le temps de la noirceur et de l'oubli de soi. L'apnée a prit fin. Mes poumons plein d'oxygène, ma tête vide de souffrance, j'ai remis le pied dans la vie. J'ai repris dans mon bec des brindilles anodines. Ces brindilles qui toutes unies reconstruiront le nid d'un étourneau revenu et d'une alouette sauvée de la folie.

Posté par Lili_Janice à 15:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 2 septembre 2007

Dimanche

poivron fromage gobelet

Ca va mieux aujourd'hui. Je sors la tête du goudron. Je me raisonne. J'écoute ce que l'on me dit. J'ai envie d'y croire encore. J'ai envie d'attendre le retour pour vraiment donner un sens à tout cela. Ne donnons du crédit qu'aux mots de ceux que l'on aime. Il me manque. J'ai besoin qu'il rentre. Je sens que cela va être difficile, vraiment. Hier j'ai fini par ne plus attendre qu'il arrive. Je pense qu'il rentre le 5. J'ai retrouvé  un mot de lui. Je l'ai lu et relu. Cela date de la fameuse semaine où soit disant... si tout cela est vrai, c'est que j'aurais atteint les sommets de la lâcheté masculine, rien de plus. Mon nouveau voisin est le frère de Marc. Hier nous sommes allés ensemble boire un verre. Il y avait longtemps que je n'avais rencontré quelqu'un avec qui le courant passe aussi rapidement. Cela m'a fait du bien. J'ai si peur de l'an prochain. La vie active. Moins de rencontre. J'ai déjà peu d'amis à mon actif. J'ai peur de m'enfermer. Peur de finir comme ma mère.

Posté par Lili_Janice à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


samedi 1 septembre 2007

Pas aujourd'hui je pense

Je ne pense pas que le retour soit pour aujourd'hui, je crois que c'est le 5. Je ne mange plus, je ne m'hydrate plus. Je fume et prends des douches. Voilà le quotidien d'une Camille qui se laisse patiemment mourir. Je sais que je devrais sortir. J'ai peur de la vie. François m'en envoyé un mail. Il m'a acheté un cadeau, il voulait mon adresse. Après un échange prolongé de sms, j'ai eu le grand plaisir d'apprendre qu'il était revenu avec son ex. La page est tournée depuis longtemps pour moi. Mais dans le contexte actuel, j'ai presque prit cela comme un signe. J'entends d'ici les: "combien de temps avons-nous perdu Annabelle? tout ce temps pour finalement nous retrouver" et je suis encore une fois balancée dans les bas fonds de l'oubli. Cela m'importe peu qu'il m'ait remplacé, c'est ce que je voulais. Je ne me suis pas gênée pour le faire. Mais le coup est rude, vif. Peu surprenant tout de même, il est de ces garçons qui retournent sans cesse vers le passé, qui ne savent c'en défaire. Qui me dit que tous les hommes ne sont pas de cette espèce là? Je me demande si l'amour n'est pas une invention d'occidentaux à la con.

12456_314

Photo de Pierre. Essai Canon Eos 400D.

Posté par Lili_Janice à 13:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 31 août 2007

Nous sommes le 31 août bonjour

Valentine_fraise Valentine_fraise Valentine_fraise

Et demain c'est le premier. Et j'ai toujours les pieds englués dans une vase épaisse et poisseuse. Je n'ai plus la pseudo force de début de semaine pour vouloir tenter de m'en extraire. Envie de dormir/mourir jusqu'au retour. J'ai oublié si c'était le 1er ou le 5. Si demain soir j'ai toujours les lèvres à deux pulsions de mon estomac, je baisse les bras. C'est beaucoup dire, ils ne sont pas bien haut. Si demain soir j'ai toujours les lèvres à deux pulsions de mon estomac, je me casse les bras.

Posté par Lili_Janice à 11:30 - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 30 août 2007

Casino

Je ne sais pas où est passée ma conjoncture de bonheur. Celle dont je me suis parée il y a quelques temps à peine. J'ai le sentiment qu'avec moi, c'est tout ou rien. J'ai "commencé le boulot" aujourd'hui. Au regard de mon état de fatigue avancé, je peux en effet dire que j'ai travaillé. Mais au regard de mon compte en banque... je ne suis pas payé. Je suis en formation. Tu parles d'une formation. Il n'y a rien à apprendre.
J'en suis donc arrivée très facilement à la conclusion suivante: ce boulot ne vas pas me plaire.
Si j'ajoute à cela mon état dépressif lambinant, je pense pouvoir dire que rien ne va en ce moment. "Septembre deviendra alors le plus beau mois de l'année".... j'ai envie de lui vomir dessus au mois de septembre.

Bioman_by_LuxyLux_copie

Heureusement qu'il y eu mercredi soir. Heureusement qu'il y eu Matthieu. Heureusement qu'il y eu Simon. Heureusement que le monde va changer en septembre. Le début de siècle est devant nous.

Posté par Lili_Janice à 21:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 29 août 2007

Riva Blanche

Contours

.

Au réveil, la nausée qui me submerge, bien au delà de mes forces. J'ai rêvé qu'il m'avait texté. Je n'ai pas de nouvelles. Les états-unis me paraissent à 1000 années lumières. J'ai rêvé que je faisais l'amour avec un garçon que je ne connais pas. Au réveil j'étais triste, sale, vide. Une envie de ne plus me réveiller. Une envie d'être déjà le jour de son retour. Tout en ne sachant pas ce qui se passera. J'ai peur de mal agir. J'ai peur de tout faire de travers. J'ai peur de perdre 10 kilos cette semaine à ne plus rien manger et à vomir. J'ai peur de redevenir celle que j'étais. Peur de ne plus être heureuse.
Je ne sais plus ce dont j'ai besoin. J'ai mal à la vie.

Posté par Lili_Janice à 10:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 28 août 2007

Ce matin, j'écoute Hot Radio

courbesJe vais partir travailler. Entre grands éclats de confiance en moi, en lui, en nous, et plongeon vertigineux vers des abimes que je ne connaissais plus. Je me change les idées. Je vais m'acheter des culottes, je vois Tiphaine, je vais chez le tatoueur, je mange au restaurant avec Romuald, je lis les mots d'Eva qui font du bien, je vois Matthieu ce soir, j'aurais aimé voir Pauline.
Il me faut penser à autre chose qu'à la fille hystérique. Il faut que je pense aux trois mois depuis... J'ai besoin de force. J'ai besoin de parler. J'ai besoin de ne pas être seule. J'ai besoin que l'on me rappelle la chance que j'avais. Il faut que l'on puisse me convaincre que le passé ne me volera rien.

Posté par Lili_Janice à 09:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 26 août 2007

Mal

j'ai envie de pleurer à chaque seconde. j'appelle au secours à toute personne lisant ce texte. mon appartement peut accueillir qui veut m'aider. je suis au bout de ce qui m'avait fait revivre. que l'on m'aide, par pitié.

Posté par Lili_Janice à 21:57 - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 14 août 2007

Le mardi 14 août. lendemain de l'anniversaire de Lila. veille de la fête de maman.

Oie_Premier_collage_by_LuxyLux

J’ai démissionné de la fabrique de ketchup et de mayonnaise.

J'ai serré mes poings fort comme je sais le faire.

J'ai dit que je quittais l'usine.

Et même que je me suis pas débinée.

Posté par Lili_Janice à 15:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 13 août 2007

Le temps n'est plus rien

9858272Je rentre, il doit être 03:33. Je lui écris un mail de 257 mots à 03:54. Il ne l'aura qu'à son retour, durant le 8ème mois de l'année, pas maintenant.

9858295Mais à 07:24 je reçois un sms de 11 mots. Coeur explose en 1000 papillons. Puis à 09:44 c'est un appel de 0:02:16. Il est à 1660,55 km.

9858308 Je n'avais pas entendu sa voix depuis 214 heures. Je n'ai plus l'ombre d'un doute.

Posté par Lili_Janice à 19:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 12 août 2007

Photographie

Photographies réalisées pour le Mégaphone, magazine du théatre 145. Le choix entre les trois a été fait par mon ami Matthieu. Il prendra la première. Clowns tramway. Je croise les doigts pour que rien ne flanche, et que je suis puisse réelement lire mon nom à la verticale d'une image.

Clowns_tramway_by_LuxyLux

Jessica_tramway_by_LuxyLux

Pieds_tramway_by_LuxyLux

Posté par Lili_Janice à 13:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 5 août 2007

Demain lundi.

buste

Une envie d'aller au boulot comme de me faire pendre par les cheveux à un peuplier.
Le réveil qui pèse. Une mère qui demandera trois fois "tu es prête?" en ne se rendant pas compte que si c'était le cas, je ne serai pas en train de me brosser les dents en pyjama, le mascara en yeux de panda. L'estomac qui se tortille. La faim qui ne vient pas (elle viendra plus tard au travail, et je prendrai un sandwich gras au distributeur).
Je suis allée au Ikea de Lyon. Cet endroit qui donne envie d'avoir un appartement à la Leroy Merlin. Les vendeurs ne parlent pas flamekucheu. On peut manger du saumon. C'était Ikea by night, les nocturnes du vendredi. En plus au restaurant Ikea, y'avait la fête de l'écrevisse.
J'ai acheté des couverts, des planches à découper en plastique blanc comme dans l'ancien chez Pierre de Pierre, sauf que les planches étaient à Paul. J'ai aussi pris des dessous de plats en liège, un saladier en inox comme celui de Valentine et des cintres en bois.
J'ai voulu prendre un rideau de douche, mais je me suis dit que je voulais l'avis de Pierre.
Je me suis autochoquée. J'ai finalement esquissé un sourire.

fleurs

Posté par Lili_Janice à 21:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 25 juillet 2007

Mais tu savais

Fabrication

Une fille de la classe passe chez moi le voir lui. "Aaah tu es en photo sur le blog de Camille". Regard stoïc de l'interessé. Il y a des gens qui s'étonnent plus de cela que de la réussite de notre histoire. Il y a des morts de faim affective qui se penchent encore sur mon espace. J'ai du mal à comprendre certains comportements.
Je suis au travail. Et je suis en train de devenir folle, je pense. Opératrice de saisie. S'il y a bien quelque chose que je saisie, c'est que l'été va être long.

Posté par Lili_Janice à 15:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 18 juillet 2007

Gyma Bonjour

Coupepierre

je le vois vendredi. il a fait une randonnée dans la montagne. là ou les portables ne servent à rien. entendre sa voix après 48h de silence. mon coeur a fait des sauts de petit faon. je suis complètement gaga. nian nian à souhait. ce blog commence à sentir un peu trop l'eau de rose. il faut que je me reprenne. j'ai fait une impression écran de cette conversation. je l'ai imprimé. je l'ai découpé pour un faire un petit carré de 3cm/ 3cm. je l'ai plastifié avec du scotch. je le garde toujours avec moi. vous pouvez me dire que je suis ridicule. sur une échelle de 1 à 12, l'envie de me tarter est estimée à combien?

Posté par Lili_Janice à 12:11 - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 15 juillet 2007

Mahora en Tahoma

comics

J'ai la tête à faire plein de choses que je ne fais pas. J'ai la tête à écrire. Je le fais en ce moment mais je n'ai rien à dire. J'ai envie de lire, mais je le fais moins que ce que je devrais. J'ai fini le Kundera et le Beigbeder, je suis sur du Zeller, mais ça ne me passionne pas. Je voudrais lire les magazines de photos et d'arts qui sont dans le garage, mais je ne sais pas, il faut enlever la planche qui est devant la porte du placard. Il faudrait que le bronze, mais il fait trop chaud. Il faudrait que je fasse mon lit mais je vais le défaire ce soir. Envie de rien. Envie de vendredi. Envie de sentir l'odeur de mon appartement grenoblois. Envie surtout de le retrouver. L'avoir laissé là-bas c'est un peu comme si j'avais oublier mon chargeur. Il ne reste qu'une seule barre à ma batterie. Pourvu qu'elle tienne jusqu'au 20. Je vais m'éteindre le plus souvent possible pour tenir jusque là.

Posté par Lili_Janice à 21:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 14 juillet 2007

Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés, manger à sa faim sur l'île de Koh Lanta

Botte_Aigle_douche Botte_Aigle_douche_mouvement

Hier à l'irish, en terrasse, ya Franck de Plus Belle la Vie qui s'est pointé boire sa pint. J'ai failli lui demander si Blanche était en vie, s'il ne pensait pas que le copain de Johanna était en fait le fils de l'ancien M13 qu'il a tué dans sa jeunesse. Je voulais lui dire qu'on lui pardonnait d'avoir tué un homme, et qu'il fallait qu'il prenne soin du bébé.
Ca me relax Plus Belle la Vie. J'assume complètement ma niaiserie. Y'a même des jours ou je regarde Le Groupe et les Filles d'à Côté sur AB1. Le câble est une invention délirante, s'apparentant à un énorme aimant à crétinerie qui te clou les fesses dans le futon du salon. Ici chez Maman il n'y a que 4 chaînes et encore ça capte pas. Mais à 20h20, FR3 passe plutôt bien.

Posté par Lili_Janice à 13:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 11 juillet 2007

11 juillet

STA46102 heure_valence Railles_NB STA41658 Rotation_de_STA40152

Je quitte Grenoble à 16h55
Il est sous la douche
Et moi je pleure dans le salon
Sous le lit
Comme un petit mouton
Je pleure de peur
La distance m'a souvent creusé les yeux, le ventre et la peau
Que le train explose, s'il vous plait

Posté par Lili_Janice à 16:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]